Black boy de Richard Wright

Publié le par myletine

9782070369652FS

 

 

Page de couverture :

 

"Qu'est-ce qu'il a en lui, papa ? demandai-je.

-Un peu de blanc, un peu de rouge et un peu de noir.

-Indien, blanc et nègre ?

-Oui.

-Alors qu'est-ce que je suis ?

-Quand tu seras grand, on dira de toi que tu es un homme de couleur, répondit-elle.

Ensuite, se tournant vers moi avec un sourire moqueur, elle demanda :

-Vous n'y voyez pas d'inconvénient, Monsieur Wright ?"

 

 

C'est un roman autobiographique, une partie de l'enfance de l'auteur. Premier noir américain reconnu comme écrivain, ll raconte sa découverte de la vie dans l'Etat du Mississipi du début  20ème siècle. La ségrégation raciale y instaure un climat de terreur, et des évènements tragiques vont faire passer l'auteur de la naïveté de l'enfance à une prise de conscience du racisme contre les noirs.

 

Richard refuse la résignation et la soumission, moyen de survivre pour sa famille et son entourage, mais qui le révolte.

Enfant, il va refuser et oser exprimer son désaccord. Il va alors être rejeté par  sa propre famille, ses amis et une société noire où le puritanisme, la religion domine et soumet les esprits.

Solitude, faim omniprésente, Richard va s'enfuir vers le nord et s'installe à Chigago afin de trouver du travail.

 

"La faim s'insinua en moi si lentement que tout d'abord je ne compris pas ce que signifiait cette sensation. La faim m'avait toujours plus ou moins talonné pendant que j'étais en train de jouer, mais à présent il m'arrivait de me réveiller la nuit et de la trouver installée, à mon chever, me fixant de son oeil sinistre".

 

 

Ce texte est opressant. Au travers le regard d'un enfant, innocent et qui s'étonne de la société qui l'entoure nous voyons monter en lui la découverte des races et du racisme. Puis sa colère et son refus de subir. Sa famille, ses amis ne lui sont d'aucun secours. Sa solitude est terrible et son courage surprenant...

 

L'ouvrage retrace bien comment un individu peut accepter cette soumission, cette servilité et donner  l'image que les blancs attendent des noirs, par peur de la faim, peur de se faire tuer. L'homme est prêt à se rabaisser devant celui qui symbolise le pouvoir. Et la révolte, refusée par cette société noire soumise à des croyances et à une religion toute puissante.

 

C'est un texte qui ne laisse pas indifférent et permet de mieux comprendre cette période au travers le regard d'un de ses témoins.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

silvi 07/12/2010 08:49



j'ai lu ce roman il y  a très longtemps et j'en garde un profond souvenir d'une histoire très triste,mais si réaliste et d'une très belle écriture



myletine 08/12/2010 22:22



Roman dont la lecture donne envie de se révolter et qui ne laisse pas indifférent